Etape 13 du GR20 Nord – Sud : Usciolu – Matalza

Usciolu – Matalza : Etape 13 du GR20 Nord – Sud

icon pointer

Kilomètres : 10,920 km

icon timer

Durée : 4 heures 45 min

icon denivelé plus

Dénivelé + : 290 m

icon denivelé moins

Dénivelé – : 645 m

icon altitude plus

Altitude maximale : 1836 m

icon altitude moins

Altitude minimale : 1310 m

Difficulté
etoile pleine etoile pleine etoile vide etoile vide etoile vide
Paysage
etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile vide

Depuis 2011, le tracé historique du GR20 a évolué; l’ancienne étape 13 du GR20 qui rejoignait Usciolu à Asinau est aujourd’hui scindée en deux.

Cependant, vous pouvez toujours l’effectuer d’une seule traite en optant pour la variante alpine du GR20 (ancien tracé du sentier). 

La variante alpine permet de passer par le Monte Incudine. Il représente le point culminant de la Corse-du-Sud et règne sur ce territoire du haut de ses 2 134 mètres d’altitude.

Aujourd’hui, avec le nouveau tracé du GR20, il n’est plus obligatoire de monter à son plateau sommital. Mais, nous vous le conseillons fortement tant la perspective qu’il vous offre est exceptionnelle. C’est l’un des plus beaux endroits pour contempler toute la face Sud de la Corse.

Si vous ne préférez pas passer par la variante alpine : Cette étape 13 de Usciolu à Matalza peut toujours être aisément doublée jusqu’au refuge d’Asinau. Prévoyez 8 heures de marche contre 6 heures par la variante alpine.

Si les 8 heures de randonnées entre les deux refuges PNRC d’Usciolu à Asinau vous semblent trop conséquentes : Arrêtez vous dans l’une des sympathiques petites bergeries privées qui se présentent sur le parcours.

Leur cuisine traditionnelle saura vous remettre d’aplomb pour continuer votre périple.

Carte IGN de l’étape 13 du GR20 dans le sens Nord – Sud

GR20 ETAPE 13 - 4 Usciolu matalza

Itinéraire de l’étape 13 du GR20 Nord – Sud :

  1. A partir du refuge d’Usciolu (1 735 m), durant 1 heure 30 minutes, l’itinéraire pour les deux versions du GR20 est identique.

    Engagez vous sur le sentier à gauche du refuge et débutez sur le versant Ouest pour prendre en altitude. 

    Vous atteignez un premier palier au lieu-dit de la Bocca di Suragheddu à 1 786 mètres d’altitude. 

    A l’Est, ce site vous donne un panorama exceptionnel sur le lever du soleil à travers les monts.

    Au Nord, une liaison descend vers le petit village de Cozzano. C’est le hameau rejoint par le muletier du refuge d’Usciolu pour le ravitaillement de son épicerie. (photo)

  2. Continuez votre avancée vers le Sud en parcourant l’étroite arête qui sépare la vallée du Haut-Taravu et la plaine Orientale pour atteindre la Bocca di l’Usciolu (1 780 m). 

    Le col serré sur lequel vous marchez vous permet de suivre le cap Sud-Ouest. Il vous offre une panoramique incroyable bien au-dessus des arbres que vous pouvez observer en contrebas.

    Il s’agit d’une arête aérienne que l’on appelle “l’arête des statues”. A l’origine, elle se nomme “l’arête de a Monda”. Mais son surnom de “statues” provient des blocs de granite torturés par le temps qui forment des têtes singulières.

  3. Vous arrivez au point culminant de la Punta di a Scaddata à 1 836 mètres d’altitude.

    Maintenant, il vous faut rejoindre Bocca di l’Agnone à 1 570 mètres d’altitude. Sur 45 minutes, vous allez contourner quelques pointes rocheuses pour perdre en altitude. 

  4. Atteignez la brêche de Petra di Leva pour arriver sur un terrain boisé où des hêtres nains vous entourent d’une nouvelle dimension.

    Toujours sous ces hêtres, vous allez descendre gentiment jusqu’à gagner la Bocca di l’Agnone.

    A cet instant, le croisement pour la variante alpine du GR20 est clairement annoncé.

    Si vous souhaitez continuer en direction de Matalza et des nombreuses bergeries privées qui se présenteront sur votre chemin, il vous faut tirer sur le chemin de droite.Si vous préférez reprendre de la hauteur, suivez le marquage jaune qui vous oriente à gauche sur l’ancien tracé du GR20.

→ Pour la variante alpine du GR20 – Etape 13 Nord :

  1. Contrairement au nouveau tracé qui possède 3 bergeries pour faire une halte, ce sentier est totalement dépourvu de refuge. Prévoyez des encas pour vous restaurer, si besoin.

    Le premier refuge PNRC qui se présentera sur votre trajet sera celui d’Asinau à 3 heures 30 minutes.

    A. A partir de Bocca di l’Agnone, le chemin se poursuit pour passer dans de nombreuses clairières, des bosquets de hêtres par milliers pour vous faire franchir plusieurs ruisseaux bordés de pozzines.

    Vous devez suivre le nouveau balisage jaune qui détermine la variante alpine en direction du Monte Incudine.

    Un cadre relaxant… Si paisible qu’on se demande même si on est bien partis sur la variante alpine ?

    B. Continuez sur un chemin balisé qui vous mènera à un petit pont de singe fait de planches en bois. Elle vous rappellera sans doute la célèbre passerelle de Spasimata sur l’étape 3. Entre Carrozzu et la station d’Asco.

    Cette passerelle vous aidera à franchir le ruisseau de Furcinchesu pour vous enfoncer dans une forêt dont les lacets très serrés vont vous faire prendre une altitude conséquente.

    Un plateau dépourvu de la couverture de hêtres vous accompagne pour déboucher sur les ruines de l’ancien refuge I Pedinielli (1 623 m).

    D’ici, le sentier s’élève de nouveau en direction de l’Est. Vous allez apercevoir le versant Ouest du Monte Alcudina pour atteindre son col.

    C. A partir de là, il vous faut suivre l’arête qui s’allonge vers le Sud-Ouest.

    Le Monte Incudine s’approche et son tapis de roche lisse en granite surprend souvent les GRistes qui ont démarré par le Nord.

    Ici l’atmosphère est douce. Les pierres schisteuses sont comme polies par le temps. 

    La vue est imprenable sur les golfes du Sud Corse, la plaine Orientale et la pointe de la Sardaigne

    Le lever et le coucher de soleil y sont resplendissants. Rien n’a l’horizon ne peut l’entrecouper.

    Le Monte Incudine est un plateau sommital. C’est d’ailleurs ce qu’il lui vaut son nom Corse “Alcudina” qui signifie enclume.

    Pour lui donner une réelle allure de sommet, les locaux y ont dressé une proméminente croix en bois forgée. De plus de 3 mètres de haut, elle protège les villages alentour et les randonneurs qui lui rendent visite.

    D. Descendez du sommet et continuez tout droit en direction du Sud. Vous allez atteindre la Bocca Stazzunara à 2 025 mètres d’altitude.

    Cette bouche vous permet d’apercevoir le refuge d’Asinao qui s’érige en bas.

    E. Effectuez une courbe Nord s’axe vers la gauche. 

    Soyez très prudents, les lacets sont très courts et la pente dévale fortement. 

    Cette descente vertigineuse s’effectue des blocs de moraine et de dalles de granite. Elle vous mènera jusqu’au refuge PNRC d’Asinao

    Là bas, les animaux règnent en maîtres entre les tentes. Un plaisir pour les yeux mais un peu moins pour votre nourriture. (photo)

→ Pour le sentier GR20 passant par les bergeries de Basseta, Matalza et I Croci : 

  1. A. Face au croisement forestier, prenez à droite direction : Refuge d’Asinau.

    De cette façon, vous allez gagner le plateau du Cuscionu. La descente est régulière. Elle serpente à travers une somptueuse forêt de hêtres, pour atteindre le lieu-dit U Tignuseddu à 1 376 mètres d’altitude.

    La végétation y est magnifique. De nombreux animaux sauvages viennent jouir de cet emplacement protégé.

    B. Franchissez le ruisseau de Veraculoncu, et longez-le par sa rive gauche pour rejoindre un large col appelé Foce di a Mela à 1 347 mètres d’altitude.

    Ce circuit est particulièrement plat et bucolique. Après une courte descente, vous allez accéder aux bergeries de Basseta (1 310 m).

    C’est aussi le moment pour faire une pause et vous ressourcer.

    Si vous souhaitez prolonger, la prochaine bergerie se trouve à 45 minutes de marche. Il vous suffit de passer la départementale 428 (D 148). Le sentier se dirige vers le Sud pour rejoindre la chapelle San Petru située à 1 364 mètres d’altitude.

    C. Derrière cette adorable petite chapelle, s’élève rapidement le chemin qui mène au site d’A Matalza

    Rejoignez la piste aux pelouses verdoyantes en direction du Sud-Est pour arriver à 1 436 mètres d’altitude.

    Le refuge de Matalza marque la fin de cette étape. C’est le refuge qui contient le plus de lits en dortoirs sur cette section alternative.

    Les bergeries d’I Croci et de Basseta ne sont pas en reste et valent aussi le détour. Des plats divins et réconfortants y sont cuisinés pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Nos conseils pour bien réussir l’étape 13 du GR20 Nord – Sud :

Pour la variante alpine du GR20 :

  • L’ascension du Monte Incudine s’effectue sur une ligne de crête. Regardez bien les prévisions météo avant de vous y lancer. En cas d’orage au sommet, il n’y a pas de roches propice pour vous abriter.
  • Sur les crêtes, vous ne trouverez aucune source d’eau potable. Prévoyez d’en emporter suffisamment pour vous hydrater à tout moment. 

Pour le nouveau tracé du GR20 par Matalza :

  • Les plateaux herbeux et les vasques où déferlent les torrents sont parfaits pour les amateurs de bien-être et de baignade. Gardez votre maillot de bain à portée de main.
  • Les longs sentiers sablonneux pourront être arpentés à l’aide de bâtons pour vous donner un rythme plus soutenu. C’est d’ailleurs la section préférées des trailers pour courir à vive allure et compenser les étapes techniques qui ne le permettent pas dans le GR20 Nord.
  • Protégez la végétation, les superbes plaines préservées et les animaux sauvages que vous allez rencontrer. Restez sur les sentiers délimités pour ne pas troubler leur tranquillité.

Guides GR20 et équipements à prévoir :

Que serait votre GR20 sans une analyse du parcours ? Nous vous conseillons de partir au minimum avec un plan détaillé de chacune des étapes que vous allez traverser…

…Ou tout du moins une carte IGN de Corse.

La balisage effectué sur le sentier GR20 est totalement fiable. Mais, vous n’êtes pas à l’abri de manquer un marquage et suivre un sentier qui n’est pas celui qui vous était destiné.

Pour garder la bonne orientation, optez pour un topo guide du GR20. Ils sont très détaillés. Les informations fournies sont précieuses pour votre progression. Au moindre doute, consultez les points d’avancement et situez vous.

Si le marquage n’est plus sous vos yeux, il faut se rendre à l’évidence et faire demi-tour. Il vaut mieux perdre quelques instant que plusieurs longues heures qui peuvent vous mettre dans des situations parfois cocasses.

Enfin, les gardiens des refuges et bergeries se feront toujours un plaisir de répondre à vos questions. Ils connaissent les lieux mieux que personne.

Pour préparer au mieux votre parcours, n’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire. Elles pourront aussi aider d’autres futurs GRistes.