Etape 12 du GR20 Nord – Sud : Prati – Usciolu

Prati – Usciolu : Etape 12 du GR20 Nord – Sud

icon pointer

Kilomètres : 10,840 km

icon timer

Durée : 6 heures

icon denivelé plus

Dénivelé + : 698 m

icon denivelé moins

Dénivelé – : 770 m

icon altitude plus

Altitude maximale : 2041 m

icon altitude moins

Altitude minimale : 1525 m

Difficulté
etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile vide
Paysage
etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile vide

Après avoir observé la splendeur du lever du soleil sur le refuge de Prati (1 820 m), direction le Sud-Ouest avec l’étape 12 du GR20 Nord – Sud. Elle démarre de Prati pour vous ouvrir la voie de la vallée d’Usciolu.

Cette section est très minérale et s’effectue sur une ligne de crête. Elle aura des aspects communs avec certaines étapes du GR20 Nord. Des plaques de rhyolite inclinées, des arêtes, des blocs de granite…

Qui a dit que le GR20 Sud était véritablement roulant ?

A certains endroits, le chemin du GR20 n’en est pas vraiment un. Il se faufile entre les arêtes en cherchant les passages les plus aisés pour l’humain. 

Le refuge d’Usciolu à l’originalité d’être totalement enclavé dans les montagnes. Il se trouve à 1 735 mètres d’altitude. Ici, les chevaux sont rois. Vous vivez avec eux pour votre plus grand plaisir !

D’ailleurs, ils ne sont pas présents uniquement pour le décor… Ces chevaux servent quotidiennement pour le ravitaillement du refuge. Ils prennent le chemin des muletiers pour satisfaire les estomacs des nombreux randonneurs qui y font une halte. (photo)

Une situation hors du temps qui nous rappelle combien notre civilisation nous livre tout sur un plateau d’argent.

Carte IGN de l’étape 12 du GR20 dans le sens Nord – Sud

GR20 ETAPE 12 - 5 prati usciolu

Itinéraire de l’étape 12 du GR20 Nord – Sud :

  1. Sur une bonne heure de marche, le GR20 monte une belle arête faîtière. 

    Parmi les aulnes d’un vert éclatant, vous allez passer dans les contreforts assez raides de la Costa Larga à 1 998 mètres d’altitude.

  2. Traversez sur le versant Est de la montagne pour gagner un petit cirque rocheux. 

    Ce passage assez exposé ne possède pas de dénivelé important. En début de saison, des névés peuvent y persister. Soyez toujours prudents.

  3. Contournez cette courbe rocheuse et plate pour arriver à la Punta Cappella à 2 041 mètres d’altitude.

    D’ici, le sentier descend dans une cuvette de pierriers. Vous allez passer sous la Punti di Campitellu à 1 937 mètres d’altitude.

  4. Le chemin se poursuit durant 1 heure 30 minutes sur le versant Ouest. L’arête qui se présente à vous est assez raide et les pentes rocheuses peuvent être délicates par temps de pluie.

    Après le franchissement d’une ultime zone escarpée qui demande de l’agilité, les éboulis sont derrière vous. Le spectacle naturel y est saisissant.

  5. Vous pouvez désormais avancer sur un sentier plus tranquille. Les pentes vont vous mener jusqu’à la Punta di Latuncellu à 1 722 mètres d’altitude.

  6. Passez sur le versant Est jusqu’au large col de la Bocca Rapari à 1614 mètres d’altitude et traversez le grand bosquet de hêtres. Descendez à nouveau en direction du versant Ouest. 

    Une crête va se présenter pour vous laisser pénétrer dans une autre forêt de hêtres jonchée de plusieurs bosquets. Ce maquis est typique de la Corse. Il vous laisse entrevoir les côtes maritimes par petites sections. 

    On retrouve un environnement charmant malgré la difficulté qui s’affiche sur la montée des crêtes.

    C’est le moment d’atteindre le col de Bocca di Laparò à 1 525 mètres d’altitude. 

    La Bocca di Laparo est un col où se croisent les chemins du GR20 et du Mare e Mare centre.

    Faites-y une pause déjeuner dans ce cadre charmant qui offre un panorama extraordinaire. Une table d’orientation est présente pour vous guider sur les sommets qui se dressent devant vous.

  7. Plus que 2 heures 30 minutes pour atteindre le refuge d’Usciolu. Avant de penser à vous ravitailler, il faut emprunter un vieux sentier qui suit une nouvelle arête montagneuse.

  8. Une succession de montées et de descentes dans un bois de hêtres vous permet de contourner la Punta Mozza par l’Est. Ce cheminement est assez fatiguant.

    Surtout qu’une fois la forêt quittée, une nouvelle montée en lacets vous attend. 

    Elle est spécialement raide puisque très centrée dans des pierriers. Elle vous permet d’atteindre le fameux plateau de Bocca di a Furmicula situé à 1 950 mètres d’altitude. 

    Ce site vous livre une splendide contre-plongée sur le Monte di a Furmicula qu’il vous faut gravir. 

  9. Pour se faire, suivez l’arête en direction du Sud-Ouest. Elle s’étend à 1 981 mètres d’altitude. Vous allez passer de blocs en blocs. Certains sont plutôt inclinés, gardez le cap !

  10. A présent, le sentier s’engage dans une longue descente de 40 minutes jusqu’au refuge d’Usciolu

    Cette pente se trouve dans un champ de pierriers qui semble interminable.

    Le refuge d’Usciolu à l’originalité d’être totalement niché au cœur des montagnes. Il se trouve à 1 735 mètres d’altitude et est ravitaillé par des muletiers.

    Pour autant, leur épicerie est l’une des plus fructueuses de tous les refuges PNRC. Vous aurez plaisir à trouver de la brioche, des chocolats, de la tapenade, du petit bricolage et même des fruits !

    En revanche, à l’image de la descente qu’il faut effectuer pour le rejoindre. Le bivouac et ses emplacements sont particulièrement penchés. Orientez votre couchage tête vers le ciel pour un confort optimal. 

    Et surtout pensez à rien n’oublier à votre tente pour aller vous doucher. Après la dernière descente jusqu’au refuge, ce léger dénivelé risquerait de vous achever !

Nos conseils pour bien réussir l’étape 12 du GR20 Nord – Sud :

  • Sur les dalles en dévers et les passages d’escalade, faites confiance à vos chevilles et choisissez de bonnes prises de mains. Soyez solides sur vos appuis pour progresser tranquillement.
  • Certains passages sont vertigineux. Bien qu’ils restent praticables sans grandes difficultés, ils peuvent s’avérer très glissants en cas de pluie ou même d’humidité. Tenez-vous toujours informés sur les conditions météorologiques à chaque instant. Le paysage montagnard change très vite, surtout sur les volets aériens.
  • Cette étape en altitude ne vous offrira pas de point d’eau. Prévoyez au minimum 2,5 litres d’eau par personne pour exécuter ce trajet sans vous déshydrater.

Guides GR20 et équipements à prévoir :

Le sentier de Grand Randonnée de Corse est très bien entretenu. Le balisage y est parfaitement marqué. À condition de ne pas vous éparpiller, il y a peu de chance de se perdre longuement sur les chemins.

Toutefois, notez qu’il est indispensable de partir avec plusieurs brochures différentes pour évoluer sereinement sur les sentiers du GR20

Beaucoup s’équipent avec la nouvelle technologie (applications sur smartphone, montres connectées, traceurs GPS…) mais un guide papier peut amplement suffire.

Dans les topo-guides Corses vous trouverez un condensé de toutes les informations utiles à votre cheminement.

Les cartes IGN sont aussi une méthode efficace pour vous repérer. (Si votre sens de l’orientation ne vous fait pas défaut !)

Si vous avez les moindres doutes sur votre circuit… Levez-les avant de partir sur une telle aventure. Il ne faut pas se dire : “On verra bien une fois sur place !”.

Contactez-nous ou laissez un commentaire ci-dessous. Nous nous ferons un plaisir de vous aider à planifier votre parcours.