Etape 16 du GR20 Nord – Sud : Paliri – Conca

Paliri – Conca : Etape 16 du GR20 Nord – Sud

icon pointer

Kilomètres : 12,980 km

icon timer

Durée : 5 heures

icon denivelé plus

Dénivelé + : 180 m

icon denivelé moins

Dénivelé – : 1035 m

icon altitude plus

Altitude maximale : 1055 m

icon altitude moins

Altitude minimale : 252 m

Difficulté
etoile pleine etoile pleine etoile vide etoile vide etoile vide
Paysage
etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile vide

Cette ultime étape 16 du GR20 délimite le parcours que vous allez effectuer entre Paliri et le village d’arrivée du GR20 : Conca

Il s’agit d’une étape assez courte vous permettant de profiter des derniers instants sur le sentier du GR20. Des points de vue exceptionnels sur les reliefs maritimes y sont quasiment constants. 

Faites pleins de clichés pour garder un maximum de souvenirs !

Pour les randonneurs ayant commencé par Calenzana, c’est un régal pour les yeux !

Le paysage n’a rien d’égal avec le GR20 Nord. Tout y est bien différent du début. Les sentiers y sont beaucoup plus roulants. La végétation y est reine et les animaux se font un plaisir de passer dans le maquis généreux de l’île de beauté.

Des petites vasques jalonnent l’ensemble du chemin. Si vous n’avez pas encore pris le temps de vous baigner, ce sera le moment où jamais pour vous lancer !
Conca est un petit hameau situé à 250 mètres d’altitude. Il appartient à l’ancienne piève de Porto-Vecchio.

Carte IGN de l’étape 16 du GR20 dans le sens Nord – Sud

Itinéraire de l’étape 16 du GR20 Nord – Sud :

  1. La première phase de marche va s’articuler sur environ 2 heures.

    Laissez le refuge de Paliri derrière vous et mettez le cap sur le Sud-Est pour gagner la Bocca di Monte Bracciutu (971 m).

    Cette bouche vous ouvre le chemin de l’arête principale direction le Nord-Est (Orientation Solenzara). 

  2. Le chemin descend de façon régulière afin de passer sur le petit plateau de Massa d’U Granu à 917 mètres d’altitude.

    Vous allez continuer votre descente cette fois-ci dans des lacets beaucoup plus raides. Cela va vous permettre de gagner l’arête de la Bocca Villagheddu à 1 040 mètres d’altitude.

  3. C’est ici que la deuxième phase de cette étape s’amorce. Durant près de 2 heures, vous allez passer sur le versant Sud qui est un chemin plus sec et sablonneux. 

    Une légère descente vous permet d’arriver aux ruines de Capeddu à 850 mètres d’altitude.

    Le GR20 prend ensuite la direction Sud-Est et vous fait passer une première fois le ruisseau de Punta Pinzuta.

    Cet ancien sentier vous fera traverser une forêt en pente fatiguée par le temps.

  4. A 550 mètres d’altitude, vous allez à nouveau franchir le ruisseau de la Punta Pinzuta et le longer durant plusieurs minutes. La garrigue est si belle et des fougères par milliers habillent le sentier.

    A présent, vous allez remonter par des lacets assez raides qui prennent la courbe du flanc de montagne. 

    Après deux longs cheminements assez répétitifs en forme de demi-cercle, vous allez gagner la Bocca d’Usciolu à 587 mètres.

    Cette brèche est symbolique. Elle ouvre la perspective sur la commune de Conca, le village d’arrivée.

  5. Une fois que vous avez franchi la Bocca d’Usciolu, la descente est assez rude. Elle se fraye un chemin parmi les sous-bois durant environ 40 minutes. 

    Plus vous descendez et plus vous pouvez distinguer l’église Saint-Etienne de Conca. Son édifice d’un blanc immaculé attire l’œil instinctivement.

    A présent, le chemin s’aplatit petit à petit. La fontaine de Radicale qui se trouve à côté du réservoir marque la fin du sentier GR20. La route et l’odeur du goudron refont surface. 

  6. Félicitations !!! Vous avez fait le GR20 ! L’une des randonnées les plus difficiles d’Europe est à votre actif. Vous avez su surpasser vos déboires et vos faiblesses pour vous accomplir personnellement.

    Une photo devant la plaque symbolique est un passage (presque) obligatoire !

    Cette plaque à l’effigie du GR20 est mythique pour les petites fautes qui s’y sont glissées. Mais c’est ce qui fait aussi tout son charme ! 

    Une fois les pieds sur la route, partez vers la gauche. Vous devez marcher sur un bon kilomètre pour gagner le centre du village de Conca

    Conca est un petit hameau de 1 170 âmes. Il est situé au pied du rocher de la Punta di l’Ortu à 250 mètres d’altitude.

    Lorsque vous aurez passez plusieurs maisons, c’est ici sur la façade du bar – restaurant du village que vous allez pouvoir immortaliser l’instant.

    Soyez fiers, et trinquez autour d’un verre ! Même les locaux seront en admiration devant vous.

    Bien souvent, eux même ne l’ont jamais réalisé : “Oh non, c’est trop difficile, faut être fou pour faire ça !”

Nos conseils pour bien réussir l’étape 16 du GR20 Nord – Sud :

  • Les branchages sont nombreux sur cette étape. Préférez enfiler un pantalon ou un pantalon combiné avant votre départ.
  • Les bâtons sont plutôt utiles sur le sentier entre Paliri et Conca. Le terrain sableux y est propice, profitez-en pour équilibrer votre effort.
  • Ne cachez pas votre maillot de bain au fond de votre sac. Vous croiserez un certain nombre de piscines naturelles… Elles seront sûrement bien tentantes pour y passer un peu de bon temps sur votre trajet.
  • Partez léger ! Normalement toutes vos ressources alimentaires doivent être épuisées sur cette dernière étape. C’est le moment de profiter d’un sac à dos le plus délesté possible.

Guides GR20 et équipements à prévoir :

La Grande Randonnée Corse (20) – GR20 est entretenue constamment par les employés du Parc Naturel Régional (PNRC) mais aussi par les guides de Haute montagne souvent natifs de ce territoire Méditerrannéen. 

Le balisage y est repeint constamment pour faire face aux dégradations du temps.

Toutefois, il est préférable de vous munir d’un topoguide ou d’une carte IGN pour arpenter la montagne Corse. 

Gardez à l’esprit que le réseau et l’électricité sont choses rares sur le parcours. Prendre uniquement vos cartes sur un téléphone portable peut être risqué. 

Si vous n’avez pas de réseau ou si votre batterie vous fait défaut… Parier sur l’instinct peut être délicat. (Sauf si vous connaissez le tracé GR20 par cœur…) 

Pour randonner tranquillement, nous vous conseillons de toujours partir avec au moins un choix de secours : Un guide détaillé, une carte précise de l’étape sur laquelle vous vous aventurez, ou un traceur GPS (montre connectée) pouvant fonctionner hors réseau…
Si l’aventure GR20 vous pose encore question, laissez-nous vos interrogations dans les commentaires. On se fera une joie de vous aider à organiser votre périple.