Quel équipement pour le GR20 ?

L’équipement pour réaliser le GR20 doit être choisi à la hauteur de l’aventure qui vous attend.

Solide, compact, léger… Adaptés à votre morphologie, votre endurance, aux climats et au tracé que vous allez parcourir.

Comme pour les 16 étapes et les endroits où vous allez dormir, l’équipement du GR20 doit être étudié de très près !

Pour vous aider, vous pouvez suivre nos conseils avisés et notre expertise en matière de trek autonome sur des terrains d’altitude. 

Une fois que vous aurez passé tous ces critères au peigne fin, il ne vous restera plus grand chose à planifier avant de vous diriger à l’entrée du sentier Corse.

Quoi prendre pour le GR20 ? Que faut-il mettre dans son sac à dos pour le GR20 ?

On ne vous apprend rien s’il l’on vous dit qu’il faut du matériel neuf certes, mais pas trop non plus et qu’il faut porter surtout transporter le stricte minimum avec vous.

Ces deux conseils paraissent simplistes, mais ne le sont pas tant que ça !

Beaucoup de randonneurs emmènent encore des éléments “au cas où”… Et s’il y a une randonnée sur laquelle il ne faut pas réfléchir en ce sens, c’est bien le GR20 !

Le poids du sac à dos doit être totalement optimisé mais votre matériel également. Sans mauvais jeu de mots, ne le prenez pas à la légère, mais n’allez pas non plus jusqu’à couper le manche de votre brosse à dents ou les étiquettes de vos tee-shirts.

Pour vous donner un réel coup de pouce, nous vous avons listé le matériel essentiel pour le GR20 :

Equipement de base :

Option autonomie :

Vêtements

Soins :

Imprimer la checklist

Pour plus de détails sur les quantités, leur poids, et les marques de chaque produit recommandé pour le GR20, nous vous avons concocté une liste complète. Vous y trouverez toute la sélection du matériel homme / femme qui doit figurer dans votre sac à dos.

Cette check-list du matériel GR20 est aussi disponible dans son intégralité au format .PDF.

Ne perdez pas de vue qu’il faut impérativement tester votre équipement lors de sorties de préparation pour vous assurer de sa robustesse en toutes circonstances.

La gestion des repas en autonomie est aussi une partie élémentaire. Porter sa nourriture est un poids supplémentaire mais qui permet aussi de partir avec un budget plus serré et bien maîtrisé !

Quelles chaussures pour le GR20 ?

Les chaussures, un réel débat sur le GR20. 

le GR20 en version hyper sportive
Chaussures d’approche pour effectuer le GR20 en trail.

Pour un confort à toute érpeuve, il faut qu’au minimum, elles comportent des semelles Vibram (flocage jaune), que leur revêtement soit en gore-tex et qu’elles soient renforcées à l’avant comme à l’arrière (pare-pierres).

Après, certains vous diront qu’il faut absolument des tiges (chaussures montantes), d’autres plaideront pour des chaussures d’approche (basses, rigides et accrochantes).

Au final, il faut surtout que vous preniez les chaussures avec lesquelles vous avez l’habitude d’arpenter le plus souvent des sentiers cassants, instables et rocailleux.

Pour éviter toutes mauvaises surprises (frottements, ampoules, échauffements), faites des tests grandeur nature et “cassez” votre modèle (les faire à votre pied) avant de vous engager sur le GR20.

On ne parle pas ici d’emporter vos vieux souliers qui ont déjà de nombreux kilomètres à leur actif. Mais, ne partez pas non plus avec des chaussures flambant neuves.

En prévention : Vous pouvez aussi appliquer une crème anti-frottements sur vos pieds 10 jours avant votre départ. La marque Akiléïne Sport NOK, a su faire ses preuves à de nombreuses reprises. Elle hydrate durablement et prévient l’apparition des ampoules et des irritations.

Tous les conseils sont bons à prendre mais c’est à l’essai avec votre pied que la différence va se créer.

Bien souvent, la réalité de ce terrain va à l’encontre des idées préconçues que vous avez visualisées sur les comparatifs de chaussures sur internet. Il ne faut pas se focaliser sur un seul modèle ou une marque en particulier.

L’idéal est d’aller directement dans un magasin spécialisé et essayez au moins 3 à 4 paires de chaussures différentes afin de les expérimenter sur les parcours prévus à cet effet. 

Sauter, faites vriller vos chevilles, montez des pentes raides, glissez sur les côtés, marchez en équilibre sur les rondins de bois… Comparez et avisez !

Celles qui appréhendent le mieux votre pied, ce sont les bonnes !

Le GR20, avec quel sac à dos ?

Le choix du sac à dos pour le GR20 est extrêmement important. A lui seul, il représente un poids vide à ne pas négliger.

Il doit être adapté à votre morphologie (dos), stable et pratique. S’il est bien conçu, il doit comporter des éléments cruciaux pour un randonneur qui part en expédition sur plusieurs jours.

  • Un renfort dorsal afin d’épouser parfaitement votre dos ;
  • Une ceinture ventrale pour faire reposer le poids supérieur sur vos hanches ;
  • Une boucle pectorale pour recentrer la charge au milieu du dos ;
  • Une sangle d’ajustement de la charge qui équilibre et redresse le sac au niveau des clavicules.

Un sac destiné aux randonnées journalières est souvent simplifié au niveau de ces maintiens. Il ne faut pas pour autant les négliger et chercher le modèle le plus ergonomique. 

Ensuite, la capacité (litre) du sac à dos s’évalue en fonction du type de randonnée que vous allez faire. Il est évident qu’un GRiste qui part en toute autonomie n’aura pas les mêmes besoins qu’un trekkeur.

Les traileurs le savent, un petit sac de 15 à 25 L est largement suffisant pour tenir 5 à 7 jours maximum avec des nuitées en refuge et des ravitaillements intermédiaires. Les sacs de 25 à 30 litres ont la possibilité de contenir une poche à eau de 2 litres (CamelBak), un duvet compact, une veste chaude, des barres énergétiques et une trousse de soin. 

Sac à dos ultra léger
Un sac à dos bien équipé et agencé pour une aventure optimisée

Du côté randonneur autonome, la durée de l’aventure est souvent prolongée. Elle demande à porter une tente, un matelas auto-portant, une tenue de rechange, des repas et éventuellement un réchaud. Un sac de 45 à 60 L est bien suffisant. Au-delà, vous aurez tendance à emmener du superflux.

N’oubliez pas que tout poids supplémentaire est l’ennemi de votre aventure !

Pour ne pas endommager votre dos, il est préconisé de ne pas excéder un chargement de plus de 15% à 20% de votre poids de corps

Par exemple :

  • Pour une femme de 60 kg, le sac à dos ne devrait pas peser plus de 12 kg.
  • Pour un homme de 80 kg, le sac à dos ne doit pas aller au-delà de 16 kg.

Le GR20 est un tracé d’endurance. Le poids de votre sac à dos plein doit être multiplié par le nombre de jours sur le parcours.

En l’occurrence, pour les 16 étapes sur 16 jours, cela revient à porter :

12 kg x 16 jours = 192 kg : C’est le poids global porté par une femme avec un sac à dos de 12 kg sur tout le GR20 ;

16 kg x 16 jours = 256 kg. Il s’agit du poids cumulé sur les 16 jours du GR20 avec un sac à dos de 16 kg.

Ces chiffres devraient vous marquer et vous rappeler combien le poids de votre sac à dos est une difficulté supplémentaire au terrain déjà très exigeant qu’est le GR20 ! 

Enfin, votre sac ne doit pas être rempli aléatoirement. Suivez nos conseils d’optimisation du sac à dos pour le GR20. Il devrait vous aider à maximiser le rangement de votre matériel tout en gagnant un temps précieux chaque matin. 

Le GR20, avec quel sac de couchage et quel duvet ?

Que vous fassiez le GR20 en autonomie ou non, le sac de couchage est un élément indispensable

Pour rappel, en dortoirs, les refuges ne proposent qu’un matelas. C’est à vous de prévoir votre couverture. 

Il est vrai qu’à l’intérieur, le gain thermique voulu n’est pas identique à l’extérieur, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut prendre une décision à la va-vite. 

Au-delà du confort, le sac de couchage est aussi synonyme d’une bonne nuit réparatrice pour continuer ce parcours de folie. 

Les hommes et les femmes ont des besoins similaires. Seule différence : La frilosité.

Si vous avez tendance à être sensible au froid et inversement à la chaleur, le choix de votre sac de couchage est primordial.

Il en existe de toutes sortes, de toutes températures, de tous poids et à tout prix !

sac couchage toile tente GR20 montagne corse

Pour choisir convenablement un duvet pour le GR20, vous devez prêter attention à deux critères majeurs :

  • La période sur laquelle vous prévoyez votre séjour ;
  • Le budget que vous souhaitez y accorder ;
  1. Le mois de départ va conditionner (en partie) le degré de température de votre sac de couchage. 

Pour le GR20 ne cherchez pas à prendre un duvet de confort au-dessus de 5° (même en plein été).

  1. La somme que vous allez dédier à votre sac de couchage va automatiquement influer sur le poids du produit. Malheureusement, un sac de couchage à moins de 500 grammes va coûter plus de 200€ alors qu’un sac de  850 g  / 1200 g va tourner aux alentours de 100€. 

La qualité des matériaux et les efforts en R&D ont un prix !

Les marques rivalisent d’exploits en la matière. Modèles hommes, femmes, longs, rectangulaires, sarcophages, avec doublure en soie… On ne sait plus vraiment où donner de la tête. 

Note : Pour ce type de randonnée en altitude, il faut privilégier le gain thermique. Le corps humain perd sa chaleur par les extrémités (mains, tête, pieds).

De ce fait, les sac de couchage “momie”, est le plus adapté pour les nuits en bivouac. Les pieds sont resserrés et la tête est couverte d’une capuche supérieure.

Pour vous guider sur le choix d’un duvet pour le GR20, nous avons choisi 5 modèles au meilleur rapport isolation / poids / prix.

Si vous n’avez pas envie de réinvestir dans cet élément, vous pouvez opter pour l’achat d’un drap de soie. 

Cette alternative est intéressante. Bien qu’elle ajoute un peu de poids à votre sac à dos (300 / 400 gr), elle permet une isolation thermique supplémentaire au duvet.

Autre astuce largement approuvée : se vêtir de chaussettes, d’un bonnet et garder des vêtements thermiques à proximité. (Polaire, tee-shirt et caleçon technique…)

Quels batons prendre pour le GR20 ?

On entend souvent : Les batons sont-ils indispensables sur le GR20 ? Les bâtons doivent-ils être en alu ou en carbone ? Quelle taille dois-je prendre ?

Pour vous conseiller au mieux, nos experts ont rédigé un article complet sur cette thématique très discutée : Les bâtons de randonnée

Pour faire simple, c’est une histoire d’affinité. Un peu comme les chaussures finalement…

Soit vous avez l’habitude de fonctionner sans, et à vrai dire, si vous êtes trailer, ça peut plus vous ralentir qu’autre chose…

Mais si vous partez plus pour une option pédestre, sans course et avec un sac à dos bien rempli, là, ils deviennent clairement nécessaires

Il faut savoir que le GR20 est une longue randonnée qui demande des efforts intensifs et très répétitifs. Sur 8, 10 voire 16 jours, la pénibilité s’accentue et le poids du sac se fait sentir.

Les batons de marche sont là pour vous assister sur les dénivelés les plus exigeants. Ils aident à réduire les impacts musculaires, la fatigue et renforcer  la stabilité entre le haut et le bas de votre corps. 

Très rapidement, vous pourrez constater que sur les terrains instables, les batons seront maîtres de votre équilibre et vous permettront de répartir le poids de votre sac à dos plus uniquement sur vos jambes.

Avec des bâtons de randonnée, les bras travaillent aussi. En les faisant fonctionner par alternat avec vos pieds, vous réduisez de 30% l’effort demandé sur vos appuis inférieurs.

Il est vrai que pour avoir du matériel léger et solide sur le GR20, c’est une part importante du budget équipement

De ce fait, beaucoup de GRistes bravent le départ sans en emporter. 

Au bout de 3 à 4 heures de dénivelé positif sur la première étape, l’effort est si prenant que les regrets ne tardent pas à venir.

Pour combler le manque, les trekkeurs s’emparent souvent de quelques bouts de bois solides… Mais prévoir en amont de bons bâtons c’est tout de même mieux !
D’ailleurs, les gardiens l’ont bien compris et certains proposent des batons de randonnée à la vente afin de permettre à certains de rectifier le tir !

Quelle tente pour le GR20 ?

La plus légère oui, mais surtout la tente la plus robuste aux épreuves du temps. Quitte à prendre quelques grammes en plus dans votre sac à dos, il vaut mieux une tente qui résiste à tout (ou presque!), qu’un bivouac qui se détériore jour après jour !

Les tentes ultra légères sont de plus en plus développées sur le marché du campement. De une à quatre places, il en existe un choix presque infini.

Pour trancher sur le bivouac idéal du GR20, il faut déjà se baser sur un poids maximal de 2 kg net

Si vous partez seul(e), il existe des tentes tunnels à un excellent rapport qualité, poids / prix.

Les tentes duo sont aussi de très bons produits. Leur poids reste tout à fait acceptable sur des dômes sans auvent. On peut citer notamment les tentes MSR, Big Agnès, Vaude ou encore Quechua qui s’est bien perfectionné.

Au-delà du poids, vous devez vous soucier de quelques points complémentaires : 

  • Les armatures réalisées en carbone ou en aluminium ; 
  • La saisonnalité qui doit être de 3 saisons au minimum pour le GR20 ;
  • L’imperméabilité en mm d’eau ;
  • Le résistance théorique au vent en Km/H ;
  • La résistance de la toile et les fibres tissées (unité) pour s’assurer de sa solidité ;
  • Les absides pour vérifier les dimensions globales et vous assurer de rentrer votre sac à dos à l’intérieur ;
  • Et bien évidemment, on traque son poids !

Cette liste peut vous servir d’assistance dans votre choix final. Un comparatif détaillé des tentes les plus adaptées au GR20 est disponible en plus. Il pourra vous aiguiller davantage vers le modèle qui vous convient en fonction du prix que vous souhaitez y mettre.

tente GR20 étapes montagne corse

Rappelez vous que les emplacements de bivouac du GR20 sont très aléatoires. Entre zones humides, rochers pointus, et terrains très secs… Il faut avoir des sardines de très bonne qualité – non pliables – ou une tente autoportante !

Certaines marques proposent des “FootPrint” (tapis de sol) qui protègent des salissures, déchirures, et de l’humidité. C’est un petit “plus” qui peut avoir toute son importance suivant les conditions.
Si votre budget ne vous permet pas d’investir plus, une couverture de survie à 2€ est aussi très pratique. Elle a su faire ses preuves à maintes reprises, bien qu’elle est un GROS défaut : Son bruit.

Quel matelas choisir pour le GR20 ?

Ce point d’équipement est plutôt réservé aux randonneurs qui bivouaquent en toute autonomie. 

Cependant, certains randonneurs choisissent de partir avec un matelas auto-portant même s’ils dorment en refuge. C’est une sécurité supplémentaire face au problème subsistant des punaises de lit.

Le matelas gonflable est gage de confort sur le GR20. Il est un allié primordial pour une nuit paisible et réparatrice.

Tout comme les sacs de couchages, le choix d’un matelas s’avère souvent plus complexe que prévu.

Les formes, l’épaisseur, le poids, le prix… On vous aide à y voir plus clair dans notre guide détaillé des matelas les plus appropriés au GR20.

En premier lieu, il faut faire la différence entre un matelas gonflable et un tapis en mousse à plier ou rouler.

Pour le GR20, nous vous recommandons absolument un matelas gonflable qui saura se faire petit et compact dans votre sac à dos.

Certains randonneurs persistent avec des tapis en mousse qui doivent être attachés à l’extérieur du sac à dos. Il est souvent source de déséquilibre et de frottement aux parois rocheuses.

Le matelas auto-portant, c’est un peu la révolution confort des randonnées. L’essayer c’est l’adopter !

matelas tente GR20 randonnée montagne corse
Le choix d’un matelas gonflable est beaucoup plus confortable pour un bon sommeil sur le GR20

Ce matériel de randonnée mérite que vous vous y intéressiez. Les poids oscillent entre 350 grammes et un petit kilo en fonction de la forme et du prix que vous lui accordez. 

Pas besoin de pompe, en quelques souffles, il prend forme et vous pouvez ajuster sa dureté en fonction de vos envies.

C’est un excellent isolant avec le sol. Il permet d’éviter la déperdition thermique et renforce l’efficacité du sac de couchage. Certains modèles de la marque Sea To Summit sont même équipés d’un oreiller intégré pour un sommeil encore plus profond.

Ultime conseil : Même s’il est peu probable que ça vous arrive, emportez toujours des rustines dans une petite poche plaquée. C’est ultra léger et ça peut réellement sauver vos nuits !

Quels vêtements pour le GR20 ?

Les vêtements pour le GR20, c’est une liste qui peut varier selon les préférences de chaque randonneur. La saison de votre départ peut aussi influer sur l’épaisseur des articles à prendre.

Quoi qu’il en soit, même si la Corse véhicule une image de beau temps et de chaleur, ne vous y méprenez pas !

Voici une énumération des vêtements de base qu’il est obligatoire de posséder pour effectuer la traversée des montagnes Corse dans de bonnes conditions.

Au minimum :

  • Un coupe-vent / un imperméable / une doudoune fine de ski imperméable / une doudoune compressible au choix ;
  • Une polaire quelle que soit la saison ;
  • Un tee-shirt manches longues anti-UV x1(facultatif en plein été) ;
  • Un tee-shirt manches courtes anti-UV x2 ;
  • Un pantalon convertible short ou un legging thermique (avec glissière côté pour éviter d’enlever les chaussures) ;
  • Un short voire deux si vous optez pour le caleçon technique ;
  • Chaussettes x 3
  • Slip x 3

Pour les vêtements supérieurs, il est pertinent de croiser les matières pour vous assurer un maintien au chaud. Un tee shirt manches longues léger et technique s’associe parfaitement avec un pull polaire. Tous deux vous apporteront chaleur, et séchage rapide (en cas de  besoin).

L’intégralité de cette liste est associée au matériel indispensable pour le GR20. Vous la retrouverez dans le détail de la sélection qui doit figurer dans votre sac à dos. (Guides des marques, poids et tarifs moyens qu’il faut compter).

Pour les plus téméraires, vous pouvez ajouter un maillot de bain en option. Quoi qu’un short et une brassière (pour les femmes) peuvent faire office de tenue de bain et vous alléger de quelques grammes.

équipement matériel GR20

Pour ceux qui sont très sensibles à la pluie, un sur-pantalon imperméable peut venir compléter votre liste. 

Attention cependant, évitez absolument les ponchos ! Ils sont légers et compacts certes, mais ils sont surtout très dangereux pour votre progression. Il est fréquent de voir des randonneurs se prendre les pieds dedans et leur rendre la tâche encore plus difficile lorsqu’il s’agit de grimper sur un rocher. 

Surtout que dans les montagnes Corses, quand le mauvais temps se lève, il est généralement accompagné de vent. Là, votre poncho deviendra rapidement votre pire ennemi en volant au-dessus votre tête et devant immaîtrisable.

Il est vrai que la préparation au GR20 demande un investissement budgétaire assez important. Pour minimiser cet impact, vous pouvez trouver d’excellents vêtements techniques dans les magasins spécialisés en sport comme Décathlon ou Chullanka.

Ces enseignes ont fait un réel progrès pour offrir à tous des produits performants et aussi qualitatifs que des grandes marques qui s’emballent parfois sur leurs tarifs.

Si certaines marques vous ont fait de l’œil, nous ne serions que trop vous recommander de traquer les soldes, les bonnes affaires ou les ventes privées tout au long de l’année.Il n’est pas rare de voir des rabais allant jusqu’à -70% sur des produits très utiles aux randonneurs. (lampes frontales, tentes, chargeurs solaires, vestes techniques, bâtons de marche etc.)

Un réchaud est-il utile sur le GR20 ?

Le réchaud peut être votre meilleur ami sur une randonnée autonome, tout comme il peut être votre pire ennemi sur le GR20.

Tous les refuges du Parc Naturel Régional Corse (PNRC) disposent de cuisines extérieures équipées de plaques à gaz, d’un évier et d’ustensiles pour cuisiner.

C’est basique, même parfois très rudimentaire (on à l’impression de faire la popotte dans des gamelles de Western), mais c’est bien pratique !

Évidemment, il y a des heures de pointe et quand tout le monde veut préparer son repas, c’est un peu les embouteillages mais c’est aussi ce qui fait le charme du GR20.

Pour patienter, il est fréquent de partager quelques rondelles de saucisson, une bonne Pietra bien fraîche ou des anecdotes sur vos aventures mutuelles.

Si vraiment cela vous impatiente de trop, il est tout à fait possible de prévoir votre propre réchaud sur le GR20

L’avantage d’avoir votre propre gaz, c’est d’être également autonome intégralement sur les repas du midi. Au milieu d’étape, il est rare de tomber sur des refuges ou des bergeries et encore moins sur des endroits qui vous cuisineront un bon petit plat pour déjeuner.

Votre réchaud va vous permettre d’économiser un panier pique-nique d’environ 10€ par jour. De plus, vous pourrez chauffer de l’eau pour vous faire des cafés solubles ou du thé à loisir. Si c’est pas du luxe sur le GR20 !

Cuisiner avec son réchaud sur le GR20
Partir en autonomie sur le GR20 signifie prévoir son réchaud et ses repas

Seul point délicat, un réchaud implique d’avoir une recharge de gaz dont le poids tourne autour des 600 à 900 grammes. C’est un élément non négligeable à rajouter à votre sac à dos. 

A cela s’ajoute aussi le poids de vos repas à porter de A à Z sur le sentier. 

Vous les sentirez au départ, et puis, plus vous avancerez et plus vous vous allégerez. C’est le point le plus sympathique de l’autonomie ! 

Pour vous rendre compte de tout ce que l’autonomie alimentaire implique, n’oubliez pas de faire des expéditions grandeur nature :

Simulez le poids réel de votre sac à dos GR20 sur 2 à 3 jours de bivouac.

Votre corps saura vous donner les alertes, les points à améliorer et s’il est capable de tenir le choc dans les conditions où vous lui demander d’avancer.

Quel topo-guide et quelles applications mobiles pour le GR20 ?

Nous vous recommandons de prévoir plusieurs moyens d’orientation pour progresser à travers les montagnes Corse.

Quelles que soient les randonnées, il est indispensable d’utiliser des cartes, des topo-guides et des applications mobiles pour vous repérer.

Le choix final vous revient totalement en fonction de vos affinités entre brochures papier et nouvelles technologies !

Des communautés de redonneurs partant leurs itinéraires du GR20
De nombreuses applications mobiles pour randonnées existent au niveau mondial.

Les topo-guides du GR20 sont toujours conçus en format pocket pour se loger facilement dans une poche de pantalon. Ils comportent des descriptions détaillées et une brève histoire des lieux que vous parcourez.

Chaque étape est illustrée avec une carte IGN précise. Vous avez toujours un œil sur les points à passer et les chemins à ne pas manquer.

Pour les plus accros aux nouvelles technologies, les applications mobiles dédiées à la randonnée et aux trails sont de plus en plus nombreuses.

Elles sont aussi puissantes que conviviales. La plupart comportent des communautés de voyageurs qui s’entraident à travers le monde sur la planification de leurs futurs défis.

La plus populaire reste Visorando. C’est l’application communautaire par excellence ! Seul petit hic, les parcours sont créés par les utilisateurs et les évaluations kilomètres / durées sont bien souvent aléatoires. Elles peuvent représenter l’allure d’un trekker alors que vous êtes plus un randonneur pédestre.

Parmi elles, on peut citer également Komoot. Cette appli gratuite fait l’unanimité. Elle est très pratique pour partager tous vos itinéraires avec des proches ou d’autres groupes de randonneurs.

Elle fonctionne hors ligne et par téléchargement de cartes IGN du monde entier. Une fois que vous aurez pré-établi votre itinéraire, vous n’aurez plus qu’à partir à l’aventure !

Enfin, une application idéale et sécuritaire, c’est iPhiGéNie. C’est une référence pour ses GPS qui contiennent toutes les cartes de l’Institut Géographique National (IGN) à l’intérieur.

Elle coûte 14,99€ par an pour obtenir toutes les cartes et le tracé GPS intégré. Avec cette appli vous êtes assurés de rester dans le droit chemin. La 3D réaliste, son mode aérien et sa caméra subjective immergée, vous permet de vous repérer sur n’importe quel terrain, en quelques secondes.

Vue depuis les montagnes du GR20
Comment se préparer à une telle aventure ? Le GR20 et ses vues incroyables sur les côtes maritimes de lîle.