Etape 5 du GR20 Nord – Sud : Tighjettu – Ciottulu di i Mori

Tighjettu – Ciottulu di i Mori : Etape 5 du GR20 Nord – Sud

icon pointer

Kilomètres : 6,460 km

icon timer

Durée : 4 heures

icon denivelé plus

Dénivelé + : 620 m

icon denivelé moins

Dénivelé – : 243 m

icon altitude plus

Altitude maximale : 1991 m

icon altitude moins

Altitude minimale : 1384 m

Difficulté
etoile pleine etoile pleine etoile vide etoile vide etoile vide
Paysage
etoile pleine etoile pleine etoile pleine etoile vide etoile vide

Cette étape 5 du GR 20 Sud – Nord est tellement plus détente pour nos jambes après les forts dénivelés de la veille sur l’étape 4 du GR20 et le sommet du Monte Cinto.

En effet, le circuit démarre du refuge de Tighjettu et passe par les bergeries de Ballone en direction de Ciottulu di i Mori. Sur cette portion les paysages vont quelques peu changer… Les champs de pierriers du Monte Cintu de la veille vont vous paraître si loin…

Un bon petit déjeuner tout fait maison avalé aux bergeries d’U Vallone… Et vous voici fins prêts à prendre la direction de cette cinquième étape courte mais intense.

Notez que si vous démarrez cette étape depuis le refuge PNRC de Tighjettu, le tracé identique et sans détour. Il arrive au même objectif final : Ciottulu di i Mori.

Le sentier est fort agréable à la marche. C’est une bonne entrée en matière pour se dégourdir les jambes.

L’endroit est presque bucolique… Avant d’atteindre le pied de la reine des montagnes Corse : La Paglia Orba.Dans son sillage se dresse la Capu Tafunatu. La montagne au sommet troué. Beaucoup de randonneurs passent devant sans même le distinguer. Pourtant, la Capu Tafunatu est une merveille rare sculpté par la nature.

Carte IGN de l’étape 5 du GR20 dans le sens Nord – Sud

GR20 ETAPE 5 - 12 tighjettu ciottulu di i mori

Itinéraire de l’étape 5 du GR20 Nord – Sud :

  1. Une fois devant les bergeries de Ballone, passez sur la droite (photo) et longez la rive du Viru. Vous allez entrer sur une courbe roulante qui se donne dans une sublime petite forêt où le calme règne.

    Profitez de ce sentier bucolique de la forêt communale d’Albertacce durant une bonne heure.

  2. A la sortie des sous-bois, se dresse la Paglia Orba sur votre gauche. Une montagne robuste et puissante qui appartient au massif du Cinto.

    Pour continuer à progresser, vous allez devoir franchir un adorable petit ruisseau et passer dans le vallon de Focce Chialla.

    Là, une montée raide et impressionnante vous attend. Elle s’effectue à travers des barres rocheuses et des blocs de rhyolite. Elle vous prendra plusieurs heures (environ 2) pour atteindre le col de Bocca di Fuciale à 1 962 mètres d’altitude. (photo)

    Vous avez fait la partie la plus difficile de cette cinquième étape.

  3. A présent, le sentier monte légèrement en direction du Nord-Ouest. Il longe le versant Sud de la somptueuse Paglia Orba.

    En la contournant par son pied, vous pouvez admirer combien elle est massive. Elle représente la jonction des vallées de la Cavicchia et du Golo.

    A l’Ouest, vous pouvez observer « l’œil du diable” qui lui fait face. Ce trou percé au milieu du sommet du Capu Tafunatu.

    D’ici, vous apercevez aussi le refuge PNRC de Ciottulu di i Mori qui domine la vallée de la Lonca

  4. Plus que quelques minutes et l’arrivée de cette étape se dessine. Vous pouvez entendre les sources du Golo (le plus long fleuve de Corse qui compte 75 km) qui déferle dans la vallée.A 1 991 mètres d’altitude, votre point d’arrêt est là, au refuge de Ciottulu di i Mori.

  5. BONUS : 

    Cette étape étant relativement courte, elle vous permet plusieurs options : 

    – Soit vous restez vous reposer une belle après-midi pour vous remettre des efforts physiques des dernières journées et de la fameuse étape 4 sur le Monte Cintu. Le refuge de Ciottulu di i Mori y  est parfaitement propice si vous aimez vous faire bercer par des chants Corse.

    – Soit vous avez une soif de progression et vous pouvez doubler l’étape en l’associant à l’étape 6 (Ciottulu di i Mori – Manganu). Réalisable sans grandes difficultés mise à part la totalité des kilomètres à avaler (Près de 30 sur la journée complète). Un arrêt pour bivouac est possible au col de Vergio pour scinder l’étape 6 en deux et la rendre plus digérable.

    – Soit les deux sommets qui s’érigent devant vous attirent votre curiosité et vous souhaitez prendre de la hauteur. La Paglia Orba et le Capu Tafunatu vous tendent les bras. C’est l’occasion pour vous de rester bivouaquer tout en vous testant à l’ascension de ces crêtes. 

    La difficulté est moyenne, certains passages peuvent être vertigineux. Comptez près de 4 heures aller-retour par la Paglia Orba contre 3 heures maximum pour la Capu Tafunatu.

    * La Capu Tafunatu est une montagne transpercée en son sommet. Ce phénomène naturel est rare. C’est pourquoi de nombreux randonneurs adorent gravir ce sommet pour aller l’explorer au plus près.

    * La Paglia Orba trône juste en face. Son sommet en forme de vagues qui s’enroulent domine son massif montagneux ; même si elle s’avère moins haute que son cousin le Monte Cinto

    Pour emprunter ces sentiers, ouvrez bien les yeux car ces itinéraires ne sont pas balisés. Ce sont des cairns (petits amas de pierres) qui sont présents pour délimiter le chemin.

    Elles sont entretenues par les randonneurs et les guides qui s’y frayent un chemin. N’hésitez pas à ajouter votre pierre aux édifices si vous trouvez le chemin un peu trop hasardeux. 

    Cette action aidera les futurs voyageurs et soutiendra les bénévoles qui s’affairent à conserver des lieux praticables.

Nos conseils pour bien réussir l’étape 5 du GR20 Nord – Sud :

  • Gardez votre maillot de bain dans une partie accessible de votre sac à dos. Des petites vasques d’eau formées par le ruisseau vous attendent à plusieurs endroits du sentier en sortant de la forêt.
  • Le flanc Est de la Paglia Orba est particulièrement exposé au soleil. Prévoyez d’enfiler un tee shirt anti-UV (ou manches longues), et un chapeau pour éviter l’insolation.
  • En cas de pluie, la montée vers la Bocca di Foggiale peut s’avérer très glissante. Les roches délitées permettent de caler vos pieds pour grimper. Choisissez bien vos prises.
  • Pour ceux qui font le choix de s’élancer au sommet de la Paglia Orba ou de la Capu Tafunatu, rangez les bâtons. De bonnes chaussures et des mains averties seront de bonne augure.

Guides GR20 et équipements à prévoir :

Le sentier de Grand Randonnée de Corse (20) est très bien entretenu par le Parc Naturel Régional de Corse (PNRC). Le balisage y est clairement délimité (À condition d’y prêter constamment attention).

Cependant, ne partez pas sur un tel parcours avec juste vos mains dans les poches. 

Un simple téléphone portable ne suffira pas à vous assister aisément même si des applications comme Komoot, Maps.me ou iPhiGéNie sont très bien étudiées.

Gardez à l’esprit que le réseau et l’électricité ne seront pas toujours disponibles. Un jour sans batterie et vous êtes potentiellement désorientés…

Pour avoir tous les renseignements sur les étapes condensées en un seul livre, nous vous recommandons de toujours partir équipés d’une carte IGN, d’un topoguide ou d’une montre à traceur GPS (ayant une large autonomie).

Nous avons tenté de décrire au mieux cette étape 5 du GR20 Nord – Sud.

Si des zones d’ombres persistent et que vous souhaitez approfondir votre parcours, laissez-nous un petit message. Nous pourrons certainement vous conseiller au mieux pour que vous arriviez à boucler votre aventure.